Evangelion : 2.0 Second Spot TV

Publié le par Amrith Zêta



Durée du film : 108 minutes.
J-5.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aer 26/12/2009 02:43


Et joyeux noel Amrith ouaaaiiiisss !


brotch 29/07/2009 01:10

Perso je suis grave à cran, dans l'attente d'un premier visionnage de ce second film. Il y a beaucoup à intégrer, nouveau perso compris, et je me demande comment ils vont pouvoir conserver l'essentiel de la trame narrative. Je trépigne, j'en rêve la nuit, je me touche en regardant les deux trailers et leurs, déjà, nombreuses reprises Youtube... Bref j'en peux plus.

Amrith Zêta 02/08/2009 20:08



Alors rassure-toi, le film répond à toutes les attentes, ou presque. L'essentiel y est définitivement présent. A moins de réaliser quatre films au lieu de trois, on ne pouvait pas être plus
exhaustif en 1h40. Et en même temps, la mise en scène est neuf fois sur dix suffisamment intelligente pour ne pas que l'histoire sente le rushage à plein nez. Ce ne sera jamais parfait, étant
donnée la lourde contrainte de temps initiale, mais je ne pensais franchement pas que ce serait si bien dosé et cohérent. La très bonne trilogie "Mobile Suit Gundam", qui pourtant
n'avait pour ainsi dire pas grand-chose à creuser du côté des personnages, peut aller se rhabiller, un nouveau classique est en marche.
Le premier visionnage choque un peu, en raison d'un fan-service si poussé qu'il parait parfois émaner directement d'une fanfic, mais chaque retour au film te fait réaliser combien le moindre
élément a été savamment pesé. Tout est si évidemment logique que tu parviens à comprendre les plus infimes pensées de Anno durant l'écriture : en tant que fan, dans des conditions
similaires, tu aurais fait les mêmes choix à deux ou trois exceptions et surprises près. Bien sûr, il ne s'agit pas du même Evangelion - Shinji et Rei en particulier évoluent différemment de la
série - et admettre la distinction est un préalable à l'appréciation du film. Ceci fait, si le dernier volet continue sur cette voie, après la meilleure série de l'histoire de
l'animation, on aura le meilleur remake filmique animé de tous les temps. 

Accessoirement, l'animation, même souillée périodiquement de 3D, est excellente, la musique épique, et la réalisation prouve que le trio Anno/Tsurumaki/Masayuki a de beaux restes. Et
par-dessus tout, c'est un film qui se bonifie après digestion.



Aer 27/07/2009 13:32

Y'a intérêt à ce que tu ai aimé ouais.

Raphaël Lafarge 21/07/2009 17:27

Alors, Amrith ? Plus de nouvelles ! Ça t'a plu, cette œuvre post-moderne aussi haletante que psychédélique ? Ça devient trèèèès expérimental, là.

Amrith Zêta 25/07/2009 21:48



L'absence de nouvelles tient aussi à la difficulté de ne pas spoiler sans m'en rendre compte.

Sinon j'ai beaucoup aimé ouais. J'aurais quelques reproches à formuler mais le bilan est meilleur qu'escompté, étant donnée la difficulté inouie de condenser onze-douze épisodes en seulement
1h40. Et puis, le bien-fondé ou l'aberration de certaines scènes sont pour le moment soumises au bon vouloir de Eva : 3.0.