Les Salles Qui Projettent Evangelion : 1.0 En Gaule

Publié le par Amrith Zêta

Nous sommes le 04 Mars 2009 et Evangelion : 1.0 You Are (Not) Alone sort aujourd'hui en France.
Parce que certains internautes aimeraient sincèrement savoir si une salle joue le film dans leur ville, et qu'ils n'ont malgré cela pas toujours le réflexe de vérifier ce qu'il en est sur les sites spécialisés, Eva Express se plie en quatre pour leur fournir le plus beau copier/coller parcellaire jamais identifié jusqu'alors. En lieu et place des quinze salles estimées par Dybex, nous devrons donc pour le moment nous satisfaire de cinq copies éparses.
Vous avez d'autres salles confirmées ? N'hésitez pas à en faire part à tout le monde dans les commentaires. 

Cher visiteur, vérifie impérativement les horaires et les conditions de diffusion des séances sur les sites dédiés ou auprès des salles elles-mêmes. Il est fréquent qu'il n'y ait qu'une seule séance par jour et par cinéma donné.

BEGLES
Cinéma Festival (VF-VO)

CLERMONT-FERRAND
Les Ambiances (VO)

FORBACH
Le Paris (VF)

LYON
Le Cinéma Opéra (VF-VO)

PARIS
Publicis Cinémas (VF-VO)


Finalement, malgré les dires de Dybex, l'odieuse VF n'aura pas été généralisée.
De son côté, sortie cinéma oblige, la presse a tranché...
















... et le résultat n'est pas fameux, loin s'en faut.
Sans surprise aucune, la presse dite généraliste crucifie le film sur la place publique, pour des motifs tangibles et d'autres que l'on suppose étroitement liés au fossé générationnel séparant l'internaute lambda du dactylographe-type. De son côté, Télérama invoque encore et toujours Hayao Miyazaki pour aménager le vide de ses références, tandis que les Inrockuptibles, plus caricaturaux que jamais, débordent sur l'esthète russe Vassily Kandinsky. Mieux encore, son critique schyzophrène acolle au film la note minimale, tout en attestant par ailleurs du génie de la série d'origine, pourtant identique sous la plupart des coutures : un signe qui trompe rarement quand il s'agit d'épingler celui qui ne l'a pas vue, mais qui se couche docilement devant sa réputation pré-bâtie, préfèrant lancer l'offensive sur le petit nouveau de la franchise. Les clichés n'ont jamais la vie dure sans une bonne raison derrière et il est navrant de mesurer, années après années, l'écueil intellectuel vers lequel mène le drame infini du faire-semblant.

Brazil : 3/4
Chronic'Art : 2/4
DVDrama : 3/4
L'Ecran Fantastique : 3/4
L'Express : 1/4
Le Figaro : 1/4
L'Humanité : 2/4
Les Inrockuptibles : 1/4
Libération : 1/4
Mad Movies : 1/4
Metro : 4/4
Le Monde : 1/4
Mr. Cinéma : 1/4
Première : 3/4
Studio Ciné Live : 2/4
TéléCinéObs : 2/4
Télérama : 2/4 

Commenter cet article

(Hell)KNIGHT 08/03/2009 17:11

Pour L' Ecran Fantastique, 3/5 avec une critique signée Yann Lebecque (pas de note des 3 autres chroniqueurs), et un constat en demi-teinte : le film s'adresserait d'abord et avant tout aux fans de la première heure, le film n'ayant guère de chance d' intéresser le grand public.

Amrith Zêta 08/03/2009 21:24



Knight > merci bien de nous avoir rapporté la note de l'Ecran Fantastique. J'ignore si cela correspondrait à un 2/4 ou un 3/4 dans le baromètre Allociné alors j'ai
arrondi au plus haut histoire de nous faire plaisir. J'ai ajouté deux 2/4 venant de L'Humanité et de Chronic'Art.



Tomoru > merci du commentaire. Il semblerait que certains cinémas jouent Eva : 1.0 et d'autres Eva : 1.01 - pour ce dernier, c'est le cas de Clermont-Ferrand et
Bègles. Et sans pouvoir le certifier, tout indique que les cinémas proposant Eva : 1.01 le projettent à partir du DVD.



Tomoru 07/03/2009 00:27

Suivant ce blog en silence depuis un petit moment, je me permets un petit commentaire. N'habitant pas loin de Clermont-Ferrand, je me suis précipité à une des deux séances prévues par le sus-mentionné cinéma. Quelle ne fut ma surprise quand je me suis rendu compte que ce qu'on nous projetait n'était pas une "copie pellicule" mais un DVD... J'ai cru à un problème quand j'ai vu le menu d'un rétroprojecteur s'afficher à l'écran, mais non, on profitait bien de la compression due au standard... Le bon point étant que comme ça, on a profité de la version 1.01 du film, mais payer le prix d'une place de ciné pour mater un DVD sur grand écran, ça laisse de petits picotements en bas du dos. A priori, à par la personne qui m'accompagnait et moi-même, personne d'autre ne s'en est rendu compte. Quid des autres cinémas? Ils avaient des versions pellicules, eux?

Zekka 05/03/2009 12:37

AHAH, les inrocks, tordant.
Et puis bon, y a des gens qui se fient aux avis de Télérama ? C'est comme Les Cahiers du Cinéma ça, c'est "pfiouuu respect", mais en fait on s'en branle.

WebMasterFlex 05/03/2009 00:10

Merci des infos.
L'avis de Télérama est plutôt bon sur le film : ils mettent la visage "pas mal".

http://www.telerama.fr/cinema/films/evangelion-1-0-you-are-not-alone,364608,critique.php

Evangelion reprend un thème cher aux Japonais : celui de la jeunesse sacrifiée.

"Abondamment traitées par les mangas (voir l'interminable Gundam), de telles histoires, où se mêlent sens du devoir, sacrifice, premiers émois et questionnements cornéliens, font directement écho aux destins brisés des kamikazes lors de la guerre du Pacifique. Un ressort tragique qu'Evangelion exploite avec plus de finesse que ne le laissent d'abord présager ses très spectaculaires scènes de combat. Sophistiqué, impla­cable et souvent déchirant, l'univers de Hideaki Anno est plus proche du Steamboy d'Otomo et de sa fascination pour les machines que des films de Miyazaki, avec lequel le réalisateur a pourtant débuté. A déconseiller aux moins de 12 ans."

Gruic 04/03/2009 22:11

On va aller loin avec toutes ces projections tient.