Table Ronde Avec Hideaki Anno 1996

Publié le par Amrith Zêta

Voici un texte qui à ma connaissance n'avait jamais été traduit en français.
Compte-rendu d'une table ronde avec Hideaki Anno organisée lors de l'Anime Expo de 1996, c'est un document très instructif sur le personnage. Je l'ai remanié sous la forme d'une interview afin de le rendre plus présentable, mais le contenu des réponses demeure bien sûr scrupuleusement identique à l'original.




Quelle idée préside au design si particulier des Evas ?

Hideaki Anno : Au Japon il existe des créatures mythiques nommées "Oni", et qui possèdent deux cornes sur la tête. C'est approximativement de ce modèle que s'inspirent les Evas. Je voulais également que l'on ressente que sous le robot monstrueux se trouve un corps humain. L'Eva n'est pas vraiment un robot mais un humain gigantesque, c'est ce qui la différencie d'autres robots tels que ceux de Mobile Suit Gundam.

Est-ce que dans GunBuster la Russie domine le monde à venir ?

HA : Je peux vous dire que le Japon y est devenu un empire. En 2000, les Etats-Unis et le Japon se sont livrés une guerre. Depuis, le Japon occupe Hawaii. Navré pour ça.

Pourquoi le dernier épisode de GunBuster est-il en noir et blanc ?

HA : La couleur vous ouvre une large palette d'informations graphiques et de détails. Elle aurait entravé notre objectif principal, à savoir transmettre le sens de la démesure que nous voulions représenter via la Black Hole Bomb. Et puis, ça n'avait jamais été fait avant...

Pourquoi la date de 2015 revient-elle à la fois dans Evangelion et GunBuster ?

HA : Cette date est issue d'une vieille série télévisée que j'aimais quand j'étais écolier. C'est aussi l'année durant laquelle prennent place les premières aventures de Tetsuwan Atom (Astro Boy) *.

* Anno confond ici Astro Boy et Jetter Mars, autre série très similaire d'Osamu Tezuka.

Qu'est-ce que vous aimez dans l'animation américaine ?

HA : Tex Avery. Tom & Jerry. Je n'aime pas les productions Walt Disney.

Quelles personnalités de l'anime vous inspirent ?

HA : En dehors de mon équipe, Mr. Yoshiyuki Tomino. Mobile Suit Gundam et Space Runaway Ideon sont mes anime favoris avec Space Battleship Yamato *. Je dirais aussi que Hayao Miyazaki, avec lequel j'ai collaboré sur Nausicaa Of The Valley Of The Wind lors de la séquence du Dieu Géant, est une sorte de mentor.

* Série SF de Leiji Matsumoto que certains considèrent comme étant le First Impact de l'animation. Véritable mythe pour les premières générations d'otaku, elle possède une sémantique patriote sous-jacente et son appétit pour les détails a ouvert la brêche dans laquelle s'insinueront peu après les anime dits Real Robot.

Est-ce que vous jouez aux jeux-vidéos ?

HA : Ca ne me parle pas, personnellement. En revanche les possibilités de l'animation sur ordinateur m'intéressent.

Dans quelle mesure ressemblez-vous aux personnages de Evangelion ?

HA : Shinji reflète évidemment ma personnalité, manifeste ou inconsciente. Réaliser Evangelion m'a permis de comprendre quel genre de personne j'étais. J'ai compris que j'étais un idiot.

Quel est votre personnage favori dans Evangelion ?

HA : Asuka. Parce qu'elle est très mignonne.

Que pensez-vous de la préférence des américains pour Misato ?

HA : C'est étonnant. Au Japon, c'est Rei qui fait l'unanimité. Les japonais ne peuvent pas contrôler des femmes fortes comme Misato et Asuka.

Etes-vous croyant ?

HA : Je n'appartiens à aucune organisation religieuse, je suppose donc que sur le plan formel je suis agnostique. La spiritualité japonaise prétend qu'un esprit habite toute chose, et ça correspond davantage à mes croyances.

Etes-vous réellement végétarien comme Rei et Nadia ?

HA : J'aime beaucoup le tofu *. Je ne veux pas manger de viande ni de poisson, mais la raison n'est pas religieuse.

* Pâte d'origine chinoise constituée essentiellement à base de soja. 

Quelles sont les propriétés d'une expression par le biais de l'animation ?

HA : L'animation trouve un sens par et pour ceux qui la regardent. Lorsque les gens sont perdus par les thématiques que j'aborde, lorsqu'ils ne saisissent pas le message d'ensemble, la connection n'aboutit pas puisque la personne est insatisfaite. Pour cette personne en particulier, le sens dégagé diminue aussitôt d'intensité. Il faut instaurer un lien entre celui qui regarde et le propos tenu par le personnage dans l'anime.

Qu'avez-vous pensé des films de Ghost In the Shell et Mobile Police Patlabor * ?

HA : Je n'ai pas encore vu Ghost In The Shell. Par contre, Mobile Police Patlabor est un très bon film. Je pense que le second volet est encore meilleur.

* Films d'anticipation réalisés par Mamoru Oshii, que l'on rattache souvent au courant superflat tout comme Anno.

Que vous évoque le succès de Evangelion ?

HA : Le merchandising, tout ça concerne l'économique. Pour le reste, je suis surpris que Evangelion ait obtenu tant de succès. Les personnages sont tous tellement malades.

Quel sera votre prochain projet ?

HA : Un autre anime pour la télévision. Probablement une sorte de space-opera *.

* Le plan n'a plus jamais été mentionné par la suite.

Quel bilan tirez-vous de Les Ailes D'Honneamise ?

HA : Le réalisateur Hiroyuki Yamaga est un homme très sérieux et qui n'est pas du genre à verser dans la compromission en fonction des chiffres d'audience *. Cela dit, ce n'était pas un film radical produit selon sa seule perspective. Une suite était prévue, mais c'est au point mort pour le moment. Yamaga veut en faire l'anime de cette fin de siècle. Il pousse dans ce sens.

* Une déclaration qui fait un peu sourire a posteriori...

Quel futur pour l'industrie de l'animation japonaise ?

HA : Les créateurs doivent changer de mentalité s'ils veulent avancer. Et de mon point de vue la situation paraît pessimiste dans le Japon d'aujourd'hui. Pour ne pas dire critique. Je ne crois pas en un avenir radieux. Et ce parce que les responsables font mal les choses. Mais il y a aussi le problème du public. Les gens qui font, les gens qui consomment, veulent toujours les mêmes produits. Ils font puis refont inlassablement les mêmes trucs depuis dix ans, sans aucune spontanéité. Alors que pour que la dynamique reprenne, il faudrait forcer les gens à sortir de tout ça.

Quel est votre avis sur cette mode des romans adaptés en anime ?

HA : Beaucoup de romans actuellement sont écrits avec l'espoir implicite d'être animés à l'écran, le passage de l'un à l'autre n'est donc pas si rude. Je pense que Legend Of The Galactic Heroes a été bien adapté *, les romans s'y prêtaient à la base.

* Les romans de Legend Of The Galactic Heroes ont été convertis en une immense série d'OVAs débutée en 1988 et totalisant plus d'une centaine d'épisodes. Elle reste un indéfectible classique du space-opera, animé ou live.

Que pensez-vous de ces manga et anime à saveur historique qui se multiplient ?

HA : Ca ne m'intéresse pas du tout. On trouve les thèmes qu'on peut.

Quels sont vos centres d'intérêt ?

HA : J'apprécie la plongée sous-marine, et en dehors de la science-fiction, j'éprouve de l'intérêt pour les romans sentimentaux écrits par des femmes. En tant qu'homme, je ne connais pas vraiment les émotions ou les pensées féminines. Je veux comprendre cet aspect là, et créer des personnages féminins plus tangibles, aussi suis-je décidé à continuer ce type de lectures.

J'ai dépensé tout l'argent de mes études dans des goodies liés à l'anime...

HA : Vous êtes un idiot. Concentrez-vous sur vos études. Si je pouvais remonter le temps et rencontrer mon alter-ego de ces années là, je lui dirais la même chose.

Où aimeriez-vous voyager ?

Je veux visiter l'univers, l'espace. Voilà où j'aimerais voyager de mon vivant. Quand j'étais enfant, je pensais qu'il serait possible pour moi d'arpenter l'espace une fois plus grand. Me voilà grand et c'est encore impossible aujourd'hui... Mais je convoite toujours une randonnée sur la Lune.

Je veux entrer dans l'industrie de l'anime...

HA : Si c'est votre but, je vous conseille d'avoir d'autres centres d'intérêt en dehors de l'animation. Allez un peu dehors, pour commencer. La plupart des créateurs d'anime sont pour ainsi dire autistes. Ils devraient essayer de se dégager et nourrir une vraie communication avec l'extérieur. J'ai envie de dire que la meilleure chose que l'anime puisse réaliser c'est, comme nous le faisons ici, créer un dialogue partout où cela est possible.

Un commentaire sur les derniers épisodes de Evangelion qui ont enragé tant de fans ?

HA : Moi ces épisodes ne me posent aucun problème. Si problème il y a, c'est votre affaire les gars. Désolé.



Publié dans Animerica Vol.4 N°9.
Les annotations * sont absentes du texte d'origine.

Commenter cet article

Zekka 19/08/2008 13:07

Intéressant. Surtout pour le "Shinji c'est moi" et "j'aime Asuka parce qu'elle est jolie".
Info intéressante sur la suite de Honneamise aussi, ça confirme les propos des gens de Gainax récemment à LA.

Et bravo pour la réécriture "j'ai dépensé tout mon argent",tordant, on dirait du House.

Valmy 17/08/2008 01:11

Merci pour cette traduction. Hideaki Anno est vraiment un personnage fascinant, barge comme tous les génies.
Va falloir que je me renseigne sur toutes ces vieilles séries que je ne connais pas!

Rukawa 01/08/2008 19:46

ah, je me rappelle de ce texte, on ne l'avait pas traduit, mais on en avait parlé sur le forum manganimation, à l'époque où tu trainais là bas.
yavait même un classement pour ses animés préférés, il me semble.

Amrith Zêta 03/08/2008 01:42



Hello.
En fait non, son classement a été mentionné dans un autre texte, d'origine japonaise.
Intéressant aussi mais à mon goût un peu moins que celui-ci.